Assurance auto : est-ce intéressant de déclarer un sinistre mineur ?

Vous n’êtes pas en droit de juger le niveau de dégât d’un sinistre automobile. Même si vous n’avez pas de problèmes majeurs, il est indispensable de réaliser une déclaration auprès de votre assureur. Il se chargera de compléter votre relevé d’information. Si vous tentez de cacher un sinistre (mineur ou majeur), vous risquerez d’être pénalisé par votre compagnie d’assurance. 

Pouvez-vous ne pas déclarer un sinistre mineur ?

Il est recommandé de toujours déclarer un sinistre peu importe sa nature et ses dégâts. Si votre véhicule a subi un accrochage mineur, il ne faut pas le négliger. Lors de la signature de votre contrat d’assurance, vous vous engagez à tenir informer votre compagnie. Cette obligation reste valable dans le cas où vous faîtes face à un accrochage de voiture sans tiers. Il en est de même pour un accrochage effectué par un tiers (même si ce dernier prend la fuite). Dans ce cas, il est envisageable de faire une déclaration au tiers. La démarche de déclaration doit se faire sous 5 jours ouvrés. Si vous n’engagez pas les procédures, vous risquerez de faire face à de lourdes conséquences. Les pénalisations peuvent changer en fonction de la situation.

Faut-il toujours déclarer un sinistre sans dégât ?

Oui, vous devez prendre l’habitude de déclarer tous les sinistres liés à votre véhicule. Si vous persistez dans la non-déclaration, vous pouvez être pénalisé. Si l’assureur découvre les sinistres, vous risquerez de faire face à la résiliation de votre police d’assurance. Même minime, le sinistre auto ne doit pas faire l’objet d’une négligence. Des délais sont fixés par la loi. En cas de vol, vous devez faire une déclaration dans les deux jours qui suivent. Pour les autres soucis, il est possible d’entreprendre les procédures sous 5 jours. En cas de catastrophe naturelle, la déclaration peut s’étendre jusqu’à 10 jours.

Tout savoir sur la déclaration d’un sinistre mineur

Même si vous êtes face à un sinistre mineur, vous serez considéré comme un fraudeur aux yeux de votre compagnie d’assurance. Il n’existe pas de niveau acceptable lorsqu’on vit un sinistre auto. Il est nécessaire de savoir que tous les sinistres ne font pas l’objet d’un malus. En effet, il existe des règles concernant ce système. Il est nécessaire de bien analyser la situation avant de pénaliser le conducteur. Donc, il ne sert à rien de cacher vos obligations légales. Vous devez faire une déclaration complète à chaque situation considérée comme étant un sinistre automobile.

Pare-brise cassé ? Nos conseils pour bien le faire réparer
Quelle est la différence entre une LLD et une LOA ?