Engins de déplacement personnels motorisés : quelles sont les assurances ?

La micro mobilité a récemment le vent en poupe en France. L’utilisation des engins de déplacement personnels motorisés a un but écologique. C’est une solution beaucoup moins contraignante et rapide à la fois. Les normes d’utilisation de ces engins sont en constante évolution notamment en matière d’assurance. Est-il obligatoire de souscrire une assurance en tant qu’usager ?

Qu’entend-on par engin de déplacement personnel motorisé ?

Les engins de déplacement personnels motorisés sont connus sous l’abréviation EDPM. Ils sont aussi appelés véhicules électriques individuels rassemblant les trottinettes électriques, les hoverboards, les gyropodes et mes monoroues.

Ces types d’engins sont des nouveaux véhicules se démarquant par des caractéristiques techniques particulières. Ils se distinguent également par leur condition de circulation.

Si vous êtes fatigué de prendre les transports en commun, ces derniers sont de meilleures alternatives.

Les assurances pour engins de déplacement personnels motorisés

Si vous disposez d’un engin de déplacement personnel motorisé, sachez qu’il est soumis à une obligation d’assurance. Une obligation d’assurance et de responsabilité civile qui est la même que les autres types de véhicules motorisés tels que les motos et les voitures.

La garantie responsabilité civile de Maif assurance est celle qui couvre les dommages occasionnés à un tiers. En effet, il est faisable d’ajouter une option à la responsabilité civile. Cette dernière peut vous protéger en cas d’accident.

On peut aussi mentionner l’assurance dommages pour les engins de déplacement personnels motorisés. Auprès des compagnies d’assurance, vous pouvez choisir entre une panoplie de formules d’assurance pour engins de déplacement personnels motorisés.

Conduire un engin de déplacement personnel motorisé sans assurance : quelle conséquence ?

Selon un article évoqué dans le Code de la route, les engins de déplacement personnels motorisés sans assurance sont contre la loi. Le fait de rouler avec ces véhicules, sans assurance, est donc un véritable délit. Cela expose le conducteur à de différentes sanctions pénales et des conséquences financières sévères.

La loi prévoit même des amendes en conséquence à cette absence d’assurance. Si vous avez commis un accident engendrant des dommages corporels, les conséquences peuvent encore être plus graves.

Pour éviter ces conséquences, vous devez souscrire une assurance pour EDPM. Une formule d’assurance complète est le meilleur des choix à faire lorsque vous vous rendez auprès d’une compagnie d’assurance.

Faites-vous conseiller par votre assureur pour choisir la formule la plus adaptée. Certes, il tiendra compte de votre profil de conducteur et de vos besoins en termes de couverture.

Assurance responsabilité civile professionnelle : guide pratique
Un camping-car est-il assuré en cas de vol sans effractions ?