Qu’est ce que l’assurance propriétaire non occupant ?

Les propriétaires ne sont pas toujours à l’abri des locataires malhonnêtes, et c’est bien l’une des principales raisons pour lesquelles ils souscrivent une assurance propriétaire. Cette dernière offre une protection aux biens immobiliers utilisés par les occupants d’un logement. Mais elle possède ses propres particularités par rapport aux autres types d’assurances habitation.

En quoi consiste l’assurance propriétaire non occupant ?

Souvent confondue avec l’assurance multirisques habitation, l’assurance PNO est indispensable pour tout propriétaire souhaitant se protéger contre les risques locatifs traditionnels. En effet, afin qu’il ne subisse pas l’intégralité des dégâts ou frais afférents aux éventuels sinistres causés par ses locataires, un propriétaire doit impérativement être couvert par un contrat d’assurance habitation. L’assurance propriétaire non occupant est l’alternative idéale pour couvrir les dommages induits par un sinistre (prévu dans le contrat), les frais d’expertise après le sinistre, une éventuelle action judiciaire intentée par le locataire et également pour offrir une garantie face aux loyers impayés. Il existe également plusieurs types de contrats établis entre un propriétaire et son locataire en fonction des clauses convenues entre les deux parties.

Qu’est-ce qui différencie l’assurance « propriétaire non occupant » de l’assurance « multirisque habitation » ?

Si ces deux assurances visent toutes les deux à protéger les propriétaires non occupant, elles ne sont pas destinées au même type de propriétaire. Contrairement à l’assurance PNO dont les propriétaires n’occupent pas le logement, l’assurance multirisque s’adresse aux propriétaires ou locataires occupant le logement. Quant à l’assurance propriétaire non occupant, elle entre en jeu dans le cas où le logement est vide et dans le cas où le locataire n’est pas responsable du sinistre (par exemple, un toit endommagé par les grêles). Toutefois, il convient de noter que l’assurance PNO offre une couverture équivalente à une assurance MRH mais qu’elle est typiquement moins chère.

Comment bien choisir son contrat d’assurance PNO ?

Il existe plusieurs types de contrats d’assurance propriétaire non occupant sur le marché, mais il est indispensable de choisir ceux qui correspondent le mieux à vos besoins. Il faut également garder en tête qu’une assurance chère n’est pas forcément la meilleure assurance qu’il soit. Concentrez-vous plutôt sur l’étendue des garanties proposées ainsi que sur les termes du contrat. En effet, certains ne tolèrent l’absence d’occupant qu’à un certain moment, passé ce délai, le contrat est résilié. La franchise générale reste également un point à ne pas négliger. Il faut que le montant à votre charge après le sinistre soit raisonnable.

Assurance habitation : que couvre la protection juridique ?
Que garantie l’assurance habitation ?