Que faire en cas d’accident avec un sanglier ?

Les accidents avec des sangliers sont fréquents en France, notamment à l'automne et au printemps, près des zones boisées. Il est crucial de savoir réagir et d'effectuer les démarches nécessaires pour assurer votre sécurité et obtenir une indemnisation auprès de votre assurance. Cet article vous guide à travers les étapes clés à suivre en cas de collision avec un sanglier.
⏰ À noterAprès un accident avec un sanglier, vous avez un délai de cinq jours pour déclarer l'incident auprès de votre assureur.

Comprendre le risque d'accident avec un sanglier

La collision avec un animal sauvage comme un sanglier est un événement fréquent mais potentiellement grave pour les automobilistes. Il est important de comprendre les risques encourus et les démarches à suivre en cas d'accident.

Des collisions fréquentes aux conséquences potentiellement lourdes

Les accidents entre véhicules et grands mammifères sauvages comme les sangliers, chevreuils ou cerfs sont assez courants en France, surtout dans les zones boisées ou à proximité des forêts. Ces collisions surviennent le plus souvent à l'aube ou au crépuscule, lorsque la visibilité est réduite et que ces animaux sont en quête de nourriture. Les conséquences peuvent être sérieuses à la fois pour l'animal, souvent tué sur le coup, mais aussi pour le véhicule et ses occupants. Les dégâts matériels sont fréquemment importants en raison de la masse de l'animal et de la violence du choc. Pare-chocs enfoncé, capot et pare-brise détruits, les réparations s'avèrent souvent très coûteuses. Sans compter que le conducteur et les passagers peuvent être blessés.

Vitesse réduite et vigilance de mise dans les zones à risque

Pour limiter les risques, il convient d'adapter sa conduite dans les secteurs signalés par des panneaux indiquant la traversée possible d'animaux sauvages. Voici quelques conseils de prudence :
  • Ralentir et rester très vigilant, particulièrement à l'aube et au crépuscule
  • Utiliser les feux de route dès que possible pour mieux repérer les animaux sur les bas-côtés
  • Si un animal traverse, freiner mais ne pas chercher à l'éviter en donnant un coup de volant, au risque de perdre le contrôle du véhicule
  • Klaxonner peut effrayer l'animal et le faire fuir
Malgré toutes ces précautions, l'accident reste parfois inévitable. Les sangliers en particulier ont des réactions imprévisibles et sont capables de surgir brusquement devant un véhicule. En cas de choc, votre priorité sera alors de sécuriser les lieux pour éviter un suraccident, en vous garant sur le bas-côté si possible et en activant vos warnings. Il faudra ensuite rapidement prévenir les secours si nécessaire, ainsi que les forces de l'ordre. Pensez également à réunir des preuves de la collision en prenant des photos et en prélevant si possible des poils de l'animal. Ces éléments vous seront utiles auprès de votre assurance.

Premières actions après un accident avec un sanglier

Un accident avec un sanglier ou un autre animal sauvage peut avoir de lourdes conséquences. Après le choc initial, il est essentiel d'agir rapidement et efficacement pour sécuriser les lieux et rassembler les éléments nécessaires pour votre assureur.

Sécuriser la zone de l'accident

Votre priorité absolue est d'éviter un sur-accident. Placez votre triangle de signalisation en amont pour alerter les autres automobilistes et enfilez votre gilet de sécurité avant de sortir du véhicule. Si l'animal blessé représente un danger, restez à l'écart.

Prévenir les secours et les autorités

Si des personnes sont blessées, contactez immédiatement les services de secours. Même en l'absence de blessés, il est recommandé de prévenir la gendarmerie ou la police. Ils pourront établir un rapport qui appuiera votre déclaration auprès de l'assurance.

Rassembler les preuves de la collision

Documentez au maximum la scène de l'accident avant de repartir :
  • Prenez des photos des dégâts sur votre véhicule, de l'animal s'il est toujours présent et des alentours (signalisation, traces de freinage...)
  • Récoltez si possible des poils de l'animal incrustés sur la carrosserie
  • Notez les coordonnées d'éventuels témoins
Ces éléments étayeront le dossier que vous enverrez à votre assurance. N'oubliez pas de les conserver précieusement.

Déclarer rapidement le sinistre

Contactez votre assureur dans les plus brefs délais, idéalement dans les 24h suivant l'accident. Vous disposez légalement de 5 jours ouvrés pour envoyer une déclaration de sinistre accompagnée du constat amiable et des justificatifs (photos, rapport de gendarmerie...). Au-delà de ce délai, la prise en charge des réparations pourrait vous être refusée. En suivant ces premières démarches, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour une indemnisation rapide. L'accident avec un sanglier reste un événement stressant, mais en gardant votre calme et en agissant méthodiquement, vous pourrez vite laisser ce mauvais souvenir derrière vous.

Démarches d'indemnisation et responsabilités

Après une collision avec un sanglier, il est important d'effectuer rapidement certaines démarches auprès de votre assurance et des autorités compétentes afin d'être indemnisé correctement pour les dommages subis.

Déclarer l'accident à son assurance

Suite à l'accident avec le sanglier, vous devez déclarer le sinistre à votre compagnie d'assurance dans un délai de 5 jours ouvrés. Votre dossier de déclaration doit comporter :
  • Le constat amiable d'accident
  • Une copie de la déclaration faite aux forces de l'ordre
  • Un descriptif détaillé des circonstances (date, heure, lieu exact, conditions de circulation...)
  • Des photos des dégâts sur le véhicule et si possible des indices attestant de la collision (traces de sang, poils de l'animal...)
Un expert mandaté par l'assurance examinera votre véhicule pour confirmer que les dommages résultent bien d'un choc avec un animal sauvage. Il est donc préférable de ne pas faire réparer votre voiture avant son passage.

Quelle indemnisation des dommages par l'assurance ?

La prise en charge financière dépendra des garanties incluses dans votre contrat d'assurance auto :
  • Avec une assurance au tiers, seuls les dommages corporels causés à vos passagers seront couverts au titre de la responsabilité civile. Les dégâts matériels sur le véhicule et vos éventuelles blessures ne seront pas indemnisées.
  • Avec une assurance tous risques, les dommages matériels et corporels (pour vous et vos passagers) seront pris en charge par l'assureur. Une franchise pourra être appliquée en fonction des conditions de votre contrat.
Type de dommages Assurance au tiers Assurance tous risques
Dégâts sur le véhicule Non couverts Couverts
Blessures du conducteur Non couvertes Couvertes
Blessures des passagers Couvertes Couvertes
À noter qu'une collision avec un sanglier n'entraîne généralement pas de malus sur votre contrat car il s'agit d'un cas de force majeure difficilement prévisible et évitable.

Rechercher d'autres responsabilités

Bien qu'il soit compliqué d'obtenir réparation auprès d'un tiers pour ce type d'accident, certains recours sont envisageables dans des cas particuliers :

Contre les chasseurs

Si l'animal a surgi sur la route alors qu'il était poursuivi lors d'une chasse, la responsabilité des chasseurs ou de leur fédération pourrait être engagée pour négligence. Une procédure longue nécessitant souvent un avocat.

Contre les pouvoirs publics

Si aucun panneau ne signalait un risque de passage d'animaux sauvages dans une zone connue pour être fréquentée par la faune, la responsabilité du gestionnaire de la voirie (État, département, commune) pourrait être recherchée devant le tribunal administratif pour défaut d'information. Malgré ces quelques possibilités, il reste difficile d'obtenir l'indemnisation complète de son préjudice après une collision avec un animal sauvage sans avoir souscrit une assurance auto étendue. Le mieux reste donc d'adapter ses garanties en fonction de son exposition à ce risque.

L'essentiel à retenir sur les accidents avec des sangliers

Les accidents avec des sangliers sont un risque réel pour les automobilistes, particulièrement dans certaines régions et à des périodes spécifiques de l'année. En suivant les conseils de cet article, vous serez mieux préparé pour réagir de manière appropriée et entamer les démarches nécessaires auprès des autorités et de votre assurance. À l'avenir, des mesures préventives renforcées et une meilleure gestion des populations de sangliers pourraient contribuer à réduire la fréquence de ces incidents.
Comment souscrire une assurance voyage sur le web ?
5 choses à faire si vous avez un problème de santé chronique

Plan du site